Tachkent

Tachkent, capitale de l’Ouzbékistan, donne une première impression de ville calme, propre et un sentiment de sécurité. Les avenues sont larges, les bâtiments imposants à l’influence soviétique, et les voitures vous transportent dans une autre époque.

Le métro

Le métro de Tachkent est connu pour sa beauté et cela se confirme dès la première station. De nombreuses gravures, des mosaïques impressionnantes, des couleurs puissantes, et des matières nobles telles que le marbre valident cette réputation. Les photos y sont interdites, mais en voici un aperçu trouvé sur internet :

Il n’existe que deux métro en Asie Centrale. Celui-ci a été construit et mis en service sous l’URSS en 1977; il est composé de trois lignes et 29 stations :

metro-map Tashkent

Petite anecdote : nous avons rencontré dans le métro un homme qui voulait s’exercer à parler français. Son métier est coiffeur et l’une de ses passion est  » Mylène Farmer »! Il a créé un clip de pub pour son salon de coiffure avec la musique de Mylène Farmer qu’il nous montré, et il nous a improvisé un petit extrait de chanson 🙂 

Le Bazar de Chorzu ou Eski Juva

L’Ouzbékistan a été le lieu de rencontre des commerçants venus de l’Est et de l’Ouest, soit la croisée de la Route de la Soie pendant de nombreuses années. Le marché de Chorzu  a survécu en traversant les siècles en se modernisant progressivement; il serait le plus ancien (>2000 ans) et l’un des plus grands d’Asie Centrale. Il est composé de plusieurs parties :

Un marché couvert se situe sous un impressionnant dome blanc et bleu. Au rez de chaussée se mélangent les étalages de poissons et viandes tenus « au frais » ; à l’étage les épices, les fruits secs et les confiseries offrent un mélange de couleurs qui ne peuvent que vous poussez à craquer et gouter les excellents abricots secs !

Un autre marché semi-ouvert d’une longueur imposante héberge les vendeurs de fruits et légumes, les marchands d’épices (le lieu parfait pour acheter du safran!); la vente de pain se situe dans une partie fermée (notre première découverte culinaire dans ce pays, leur pain est excellent!). En aval de cette partie, vous croiserez les vendeurs de « quincaillerie » et vendeurs « mobiles ».

Le marché se continue (à l’opposé de la partie alimentaire si vous êtes à la sortie du métro) avec un Souk dans lequel vous trouverez des vêtements, chaussures,…

Après une sortie pour diner et retirer de l’argent (pas facile de trouver un distributeur, nous vous conseillons d’aller dans l’Hotel Uzbekistan se situant à la sortie du métro Amir Temur en face du monument Amir Tamur. Le lieu est sécurisé et surtout prenez des euros ou dollars que vous pourrez changer en local 2 à 3 fois moins cher que le prix officiel du Sum.)

Profitez-en pour vous promener dans ce quartier, c’est un lieu familial animé le soir, le théatre est un monument imposant à admirer. Nous vous conseillons le restaurant Plov-Somsa, une terrasse agréable et une cuisine riche.

Nous avons notre train à prendre le lendemain matin, notre guesthouse a réservé les billets pour nous. Nous allons les retirer à la gare (un batiment à 50m de la gare). Comme pour toutes les structures publiques jusqu’à maintenant, le contrôle de sécurité est obligatoire. L’organisation pour prendre le train est assez simple, et pour être certaines de ne pas nous tromper de train, nous demandons confirmation à des habitants (l’ouzbek étant toujours incompréhensible pour nous). C’est parti pour 3h de train à grande vitesse pour rejoindre la ville mythique de Samarcande.

Ouzbekisthan mai 2017 - 1 sur 1076

 

 

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s