Les déserts de la région d’Uyuni

Il est temps de se mettre en route pour aller découvrir la région des déserts d’Uyuni dont le plus grand désert de sel au monde! Asmae et Amelie ont décidé d’intégrer cette étape dans leurs deux semaines de vacances et c’est avec plaisir que nous allons partager cette incroyable expérience.

Nous voici donc à passer la frontière bolivienne; les contrôles sont quasi inexistants, il est même difficile de trouver les bureaux d’immigration pour avoir le tampon d’entrée en Bolivie. De nombreuses personnes traversent le petit pont séparant ces deux pays pour transporter des marchandises, du coca-cola, de la nourriture… sur des vélos/tuktuk. On peut dire que c’est le fouillis…

IMG_3223

Pour rejoindre la ville d’Uyuni nous avons besoin de prendre un bus depuis La Paz, capitale économique de la Bolivie. Il n’a pas été évident de trouver une agence sérieuse et offrant une prestation de qualité pour notre excursion dans le désert de sel. Nous avons choisi l’agence Red Planet, un peu plus chère que les autres mais qui nous a totalement satisfaite. Point important si vous faites cette excursion, demandez à réaliser le trajet en sens inverse afin de profiter de chaque lieu sans les autres groupes de touristes. Nous commençons donc notre périple avec 7h de route en se rapprochant de la frontière chilienne. Les paysages sont à couper le souffle: des volcans à perte de vue, des paysages rappelant les parcs californiens avec de très grandes roches magmatiques posées au milieu de nulle part et un lac d’altitude d’un bleu intense.

Nous continuons notre route en nous enfonçant dans le désert et découvrons deux lieux avant de nous rendre à notre auberge du soir:

la « Laguna Verde » ou lagune verte

Nous sommes ici à environ 4 300 m d’altitude avec un vent puissant qui nous fouette le visage. La frontière du Chili est toute proche, seulement 6 km. D’ailleurs nous voyons très bien le volcan qui définit la frontière: la première moitié appartient à la Bolivie, la seconde au Chili. Cette lagune vaut sa couleur verte à la forte présence de cuivre, magnésium et d’arsenic. Évidemment avec cette composition chimique de l’eau, aucune vie n’est possible et les animaux ne peuvent venir boire dans ce point d’eau.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le désert de Dali

Le nom de ce désert considéré comme l’un des plus beaux au monde fait référence au peintre Salvador Dali dont les peintures reflètent les tons vifs et rougeâtres que l’on aperçoit ici. Les paysages très arides font penser à Mars (enfin, nous n’y sommes jamais allés, prenez cette information avec précaution 🙂 ). Nous croisons quelques vigognes mangeant les rares plantes présentes, nous nous demandons comment c’est possible de survivre dans un tel environnement.

Désert de Dali

Nous rejoignons notre auberge donnant sur une longue étendue d’eau et roches entourée de montagnes. Nous sommes les premiers touristes sur place et avons la chance de profiter du bain thermal avec une eau à 35 degrés tout en admirant le coucher du soleil. Le spectacle est incroyable, c’est l’un des plus beaux et agréables couchers de soleil auquel nous assistons !Termas de Polques
Le lendemain nous traversons de nouveau des paysages tout droits sortis d’un rêve avant d’atteindre le désert de sel en début de soirée:

Les geysers

C’est un plateau de geysers naturels dégageant une fumée de souffre et une eau bouillante atteignant 200 degrés! Nous sommes à 4 850m d’altitude et notre guide nous dit que le magma en ébullition se situe à 2000m en dessous de nos pieds.

Bolivie - Lagunas Jour 2 - 0101

 « La laguna colorada » ou lagune colorée – Désert de Chiguana

Ce lac de 6 000 ha et d’une profondeur ne dépassant pas les 80 cm vaut sa couleur rosée à la présence des algues et des nombreux plantons rouges. Ces derniers sont la nourriture préférée des flamants roses, ce qui en fait un garde-manger parfait! Les flamants roses naissent blancs et acquièrent leur jolie couleur rose vers l’âge de 3 ans grâce à leur alimentation riche en pigment caroténoïde (le même que dans les carottes).

Le désert de Siloli et le célèbre arbre rocher

Le désert de Siloli est une surface immense couleur marron sable avec de nombreuses roches éparpillées comme sorties de la terre. Nous le parcourons à bord de notre 4*4 indispensable pour traverser les dunes de sable; c’est une aventure agréable qui permet de mieux imaginer ce que ressentent les pilotes du Dakar qui sont passés en ces lieux 2 semaines avant nous 🙂

Désert de Chiguana

De nombreuses photos sont prises avec ce rocher particulier ayant la forme d’un arbre mais nous vous garantissons que ces voisins et les décors autours valent tout autant le détour !

Nous finissons notre journée aux portes du désert de sel d’Uyuni et grande surprise nous allons dormir dans un très joli hôtel de sel ! Le sol est recouvert de sel, les murs sont faits de briques de sel, les tables, les tabourets, le bar… bref tout est construit en sel. Contrairement à ce que l’on peut lire, c’est un bon isolant et nous n’avons pas eu froid.

Le désert de sel d’Uyuni

Levé 4h30 départ 5h du matin – Lever du soleil dans le désert de sel !
Nous sommes surexcités ! Notre guide nous emmène au meilleur endroit pour découvrir le désert de sel et son blanc immaculé recouvert d’une fine couche d’eau. Les premières lueurs du jour viennent dévoiler le spectacle et quel spectacle…

Il est temps de vous en dire plus sur le désert de sel se (3 658 m d’altitude) :
À l’origine et il y a environ 20 à 45 000 ans (difficile de savoir vraiment), le lac préhistorique de Minchin recouvrait cette surface. Il s’est par la suite évaporé à cause d’un changement climatique et 14 000 ans plus tard un nouveau lac apparut, le lac Largo Tauca. Celui-ci ne subsista que 1 000 ans et s’assécha en partie laissant 2 lacs et 2 étendues de sel derrière lui dont le désert de sel d’Uyuni.
La surface de sel de ce dernier représente 10 000 km2 soit environ 64 milliards de tonnes de sel (les informations peuvent quelque peu différer selon les sources mais cela donne une idée des quantités). C’est la plus grande réserve de sel au monde mais ce n’est pas tout, ces sols cachent une autre richesse: 1/3 de la réserve mondiale de lithium.

Nous nous dirigeons vers l’île d’Incahuasi. Ce lieu est plus qu’étonnant; les roches sont recouvertes de coraux ce qui nous fait dire que la mer a dû recouvrir cette surface il y a très longtemps (on ne sait pas bien quand). Bien que cette ile soit au milieu du désert, de nombreux cactus y ont trouvé leur place et permettent à des animaux d’y vivre. Prenez le temps d’aller au sommet pour avoir une vue imprenable sur le désert de sel!

Prochaine étape, stop en plein désert pour une séance de photos plutôt marrantes 🙂 et malheureusement retour en ville pour la fin de ces 3 superbes journées…


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s