Caye Caulker

Depuis Sarteneja nous prenons deux bateaux pour rejoindre l’ile de Caye Caulker en faisant un stop obligatoire par San Pedro. Cette dernière est principalement faite pour les touristes américains, il y a beaucoup de circulation et de bruit; nous la quittons sans regret au bout de 3h pour rejoindre le petit havre de paix de Caye Caulker. À notre arrivée, notre hôte nous attend avec une pancarte de bienvenue et nous emmène à destination à bord de sa voiture de golf. Ici il n’y a pas de voiture, seulement des voiturettes et des vélos. Pour parcourir les 8km de long sur 1km de large de cette ile c’est amplement suffisant.

Belize - Caye Caulker - 004

À peine arrivés, nous organisons une première sortie plongée au niveau de la barrière de corail de Caye Caulker (2ème plus grande barrière de corail au monde après celle de l’Australie). Nous sommes un peu déçu car les poissons ne sont pas très nombreux. Cela est dû à la jeunesse du parc corallien. Il a été détruit par les pêcheurs mais depuis quelques années il est protégé et arrive à se développer de nouveau. Les coraux ont recouvré leur place et les poissons sont petits mais ont tout pour grandir. Le petit plus de la journée est un stop pour faire du snorkeling avec des raies et des requins de récif, ça vaut vraiment le coup! Nous voyons énormément de raies, des petites, des géantes; quelques requins de récifs nous accompagnent mais fuient lorsque l’on s’en approche.

Le Belize est bien entendu aussi connu pour son « Blue Hole »!

Petit moment culturel

Le « Blue Hole » ou « Trou Bleu » en français est une formation géologique appelée cénote immergée mesurant environ 300m de diamètre et 124m de profondeur. Les différentes lectures concernant sa création ont la même version: les trous bleus sont des gouffres provenant de l’effondrement du plafond d’une cavité souterraine remontant à la dernière époque glaciaire, puis recouvert par la mer. Le Blue Hole est le plus connu, il a été rendu célèbre par le commandant Cousteau qui l’a exploré en 1971 à bord de son bateau le Calypso. Pour plus de détail ici.

Le Blue Hole se situe à environ 70km des côtes de Caye Caulker, soit un trajet de 2h30 en bateau pour l’atteindre. Nous avons hésité à y plonger car nous ne pouvons dépasser pour le moment les 24m de profondeur et le plus intéressant à voir (stalactites et stalagmites) se situe à 40m. Nous avons tout de même tenté l’expérience par curiosité et nous n’avons pas été déçus. Il y a très peu de vie marine mais ce qui est impressionnant c’est la hauteur du mur de cette cavité! On a l’impression de « voler » le long d’une montagne abrupte avec en vue au-dessus et au-dessous le bleu foncé de l’eau. Les parois de ce mur sont couvertes de végétaux ressemblant à un tapis de mousse.

Plongee Belize - 04

Deux autres plongées étaient prévues après le Blue Hole au niveau de la barrière de corail. Nous voici donc de nouveau dans l’eau avec ici une vie marine incroyable. Nous commençons par passer dans un petit tunnel pour rejoindre des coraux de toutes les couleurs tout à fait gigantesques (nous pourrions nous cacher dans certains) et admirer les différents poissons. Nous passons 45min les yeux grands ouverts et finissons par être accompagnés par trois requins qui viennent nous voir à plusieurs reprises.

photos

Pour le déjeuner, le bateau nous dépose sur l’ile des oiseaux (birds island), celle que l’on voit dans les magasines: sable blanc et eau bleue turquoise. Nous découvrons un nouvel oiseau totalement inconnu pour nous, le « frégate du pacifique ». Ce sont de grands oiseaux noirs. La particularité est que le mâle possède une poche au niveau jugulaire qu’il peut gonfler lors de la période de reproduction pour séduire la femelle. C’est très impressionnant!
Après cette pause nous quittons l’ile pour la dernière plongée de la journée. C’est la première fois que nous en faisons trois dans le même jour, c’est un peu fatiguant mais ça permet de profiter au maximum. Les fonds sont de nouveau impressionnants et nous avons la chance de croiser une tortue que Guillaume accompagne pendant un petit moment. Nous voyons également un poisson digne des films d’horreur en train de nous fixer depuis son trou, une murène verte, sa tête est vraiment très moche! Il ne vaut mieux pas s’en approcher, ces poissons ne sont pas agressifs mais s’ils se sentent menacés ils peuvent vous mordre et c’est très douloureux. Nous n’avons pas vu la longueur du corps car ils ne montraient que leurs têtes mais leur taille peut atteindre 2,5m dans les caraïbes!

Les jours suivants nous nous mettons au mode de vie local et profitons des journées pour aller se baigner, manger des langoustes, du poisson grillé, boire des bières et se balader à vélo, bref la belle vie 🙂


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s