Queenstown, Central Otago & Wanaka

Nous poursuivons notre périple en nous rendant à Queenstown. Cette ville se situe dans la région d’Otago (Sud Ouest de l’Ile du Sud de la Nouvelle-Zélande). C’est une ville très touristique qui est surtout connue pour les sports extrêmes: saut à l’élastique, saut en parachute, parapente, on peut même y faire du ski quand le temps le permet. Nous n’avons pas fait de sports extrêmes pour cette fois, nous avons préféré savourer les paysages alentours en faisant un trek. La ville offre une vue sur le lac Wakatipu qui est bordé par les montagnes (il s’agit du 4ème plus grand lac de NZ, 42km de long).

IMG_5661

Nous poursuivons avec la découverte de la ville de Wanaka qui nous avait-on dit ressemble à Queenstown mais en étant plus paisible et plus conviviale. La route depuis Queenstown jusqu’à Wanaka passe par une région réputée pour ses vignobles et notamment son pinot noir : le Central Otago. Nous n’avons pas beaucoup hésité à partir à la découverte des vins néo-zélandais.
Un peu d’histoire sur ces vins: la région est connue pour ses mines d’or et c’est en 1880 qu’un migrant français découvre le potentiel que le terrain peut avoir pour cultiver des vignes; mais il aura toutes les peines à en convaincre les habitants. A partir du milieu du XXe siècle, des études sont menées pour vérifier les viabilités commerciales et qualitatives des vignobles en Central Otago. Ce n’est seulement que depuis les années 80-90 que commença l’exploitation commerciale réelle telle qu’elle l’est aujourd’hui, ces vins sont donc très récents.
Nous commençons par la Gibbston Valley où un concert de Jazz est donné dans un vignoble: c’est l’occasion rêvée! Nous passons un bon moment à la Gibbston Valley Winery, les vins sont très bons et la cuisine y est succulente (boulettes de moutons et saumon de la région). Nous poursuivons avec la région de Cromwell.
Nous prenons au sérieux nos visites de vignobles et en prenons des notes; dans l’ordre de nos préférences : « Wooing Tree », « Gibbston Valley Winery » et « Wild Earth ». Le pinot noir est bien sûr la star de la région mais nous goûtons également du vin blanc fait avec du pinot noir, du pinot gris, du chardonnay. Mention coup de coeur pour le Wooing Tree Pinot Noir 2012 (si jamais vous le voyez en France, essayez-le 🙂 )

Notre petite expérience nous fait aimer les vins néo-zélandais, nous les préférons aux australiens. Enfin, nous arrivons à Wanaka, la vue sur le lac éponyme est époustouflante (il s’agit du lac le plus long du pays : 80km!)

IMG_9729

Après une courte nuit, nous suivons la nouvelle performance des All-Blacks au pub! Le lieu était plein à craquer et nous avons nous-même établi une belle performance en nous levant à 4h du matin pour aller voir le match !

Une fois bien reposés, nous étions prêts à en découdre avec un glacier: le glacier Rob Roy (situé dans le Mount Aspiring National Park). Il se situe à 1h de Wanaka dont la moitié de la route est une piste. Premier pré-requis la météo : s’il y a trop de pluie la route ne sera pas praticable et avec notre petit van nous ne pourrons pas aller bien loin. Des ruisseaux traversent les pistes et il faut bien entendu les traverser…Nous sommes un peu malmené dans notre « maison roulante » tandis que moutons et vaches semblent mener des existences paisibles. Nous ferons 6h de randonnée aller-retour pour aller admirer notre premier glacier de Nouvelle-Zélande (plus d’information sur les glaciers dans l’article suivant avec les glaciers Fox et Franz Josef). C’est une belle journée, les panoramas sont encore exceptionnels. Pas besoin de long discours, voici de nouveau les images.

Ou camper en Nouvelle-Zélande ?
Attention, il est interdit de camper n'importe où en Nouvelle-Zélande et si vous essayez vous risquez une amende. Deux moyens pour garer son van : les campings privés qui sont souvent chers mais avec de bonnes installations et les "DOC" pour Department Of Conservation qui sont des aires rudimentaires: avec toilettes mais sans douche.
Nous avons préféré les DOC qui ne nous coutaient qu'environ 6 dollars par nuit chacun (4 euros). Les espaces étaient naturels mais parfois un peu trop à l'écart des villes.
En Australie comme en Nouvelle-Zélande, l'application Wikicamps nous a été d'une très grande utilité. Elle donne les emplacements, les prix ainsi que des commentaires sur les lieux où passer la nuit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s