Port Stephen

Voici arrivé le grand moment, celui qu’Aurore réclame depuis des semaines : voir des baleines !

Avant de partager quelques clichés, cultivons nous : on nous a raconté qu’une baleine pouvait faire 40 tonnes (le poids d’un gros camion ou d’une bonne dizaine d’éléphants) et mesure jusqu’à 16 mètres (un autocar de tourisme fait 12-13 mètres). Autant dire que nous ressemblons à des crevettes à côté de l’animal.

Depuis l’endroit où nous sommes en Australie, il y a une période bien précise pour observer les baleines et voici ce que nous en avons compris : lorsqu’il fait froid et que la nourriture commence à manquer les baleines migrent vers le nord, vers les eaux plus chaudes. Je vois déjà nos compatriotes nordistes nous dire : « mais dans le Nord il fait plus froid!? » Nous avons eu cette réflexion au départ sauf que nous avions omis un petit détail : nous sommes dans l’hémisphère sud et c’est donc inversé. Revenons en donc à nos baleines, une fois arrivées en haut, vers la Grande Barrière de Corail australienne, elles peuvent donner naissance aux baleineaux. Ne nous demandez pas de précisions sur quand, comment et où se déroule l’accouplement, nous ne savons pas : mais vous pouvez donner ces informations en commentant l’article 🙂

A la fin de l’hiver, les baleines redescendent avec leurs baleineaux vers le sud pour les eaux plus froides. Et c’est à ce moment là que nous voulons les observer, elles passent juste devant nous! Nous prenons donc un catamaran et nous voici partis vers le large pour les observer. Les baleines sont curieuses et amicales; l’une d’entre elles est passée en dessous du catamaran (heureusement qu’elle n’a pas eu l’idée de jouer avec!). Malheureusement, elles ne nous ont pas fait à ce moment là l’honneur de faire un saut et on ne les voit pas très bien sur les photos. Le bruit et la hauteur du jet d’eau lorsque ces mammifères respirent furent impressionnants. Au retour, des dauphins nous ont également fait le plaisir de nous accompagner en nageant avec le bateau :

Nous faisons ensuite une halte à Port-Macquarie et nous observons des baleines depuis le phare. C’est depuis le point de vue que nous avons vu notre premier serpent, un bon mètre et de couleur marron, les australiens n’avaient pas l’air rassurés alors nous n’avons pas pris le temps de fraterniser.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s