Ile de Sulawesi – Toraja

Pour cet article ainsi que le suivant qui vont ensemble, nous avons demandé à un ami habitant en Indonésie à Jakarta et nous ayant fait découvrir ces lieux incroyables de les rédiger – François-Xavier alias FX.

Tout le monde a forcément déjà entendu parler de Bali, parfois on sait même que c’est en Indonésie et pour les plus intrépides on a déjà fait un voyage sur cette île paradisiaque. Mais pour autant connaît-on vraiment l’Indonésie ? C’est la question qu’Aurore et Guillaume (ainsi que notre super ami Mister Eric) se posaient en arrivant dans le pays, et à laquelle j’ai essayé d’apporter des éléments de reponse à travers les dix premiers jours de leur étape indonésienne.

Nous avons donc évité le « mainstream » touristique : nous n’avons pas été à Bali; nous avons passé la plupart de notre temps en terrain non-musulman; nous n’avons pas fait que du transit à Jakarta; nous n’avons pas fait de surf; et pourtant je pense leur avoir donné un très bon aperçu du pays. Détails ci-dessous.

Au cours d’une journée à Jakarta, ils ont pu apercevoir la vie d’expat dans cette ville grouillante: apéro entre amis à base de produits achetés au duty free, repas des expats qui en ont marre du riz frit, cocktails en haut de rooftops branchés, soirées endiablées en boites de nuit, et aussi en journée les trajets interminables dans des Uber impeccables.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’Indonésie est un pays insulaire, cela implique des vols internes et de longs trajets en bus pour se rendre dans les endroits intéressants. Check ici encore pour nos deux amis, avec deux heures de vol interne pour Makassar (Sulawesi), suivies de 10 heures de bus (en classe Business tout de même, i.e. 21 fauteuils présidentiels dans un bus de 15m de long) pour rejoindre Toraja.

Toraja. Les photos parlent d’elles mêmes. Un choc culturel immense. Des rites funéraires traditionnels incroyables qui subsistent et contrastent avec la modernité du XXIème siècle. 14 buffles et presque autant de cochons préparés, égorgés, dépecés et distribués sous nos yeux à tous les habitants des villages avoisinants en l’honneur du défunt, honorable directeur d’école conservé après son décès pendant 5 mois dans sa chambre. Ce fut une découverte macabre, mais troublante et inoubliable. Quelques ballades en moto dans les montagnes ou à pied dans les rizières, ainsi qu’une nuit dans un foyer traditionnel ont contribué à la découverte des paysages de ce pays sensationnel. Check.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s